L'installation d'une toiture végétalisée : types, avantages et contraintes

Illustration toiture

Parmi tous les types de toitures, les toits végétalisés font partie des plus écologiques. De plus en plus présentes en milieu urbain, les toitures végétalisées s'ajoutent aux espaces verts et créent des carrés de verdure aériens en ville. De plus en plus populaires, ces complexes végétalisés s'adaptent à la plupart des structures. Chaque toiture végétalisée à ses avantages et ses inconvénients. Aussi, il est important de bien étudier les particularités de chacune avant de faire un choix. 

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour des travaux de toiture
Trouvez le bon couvreur pour votre projet.
Comparez

La toiture végétale : qu'est-ce que c'est ? 

Les toitures végétales sont des toits recouverts de végétaux. Elles peuvent être aménagées en terrasses sur les toits plats ou en jardins sur les toits des résidences collectives. 

Actrices majeures du développement durable, les toitures végétalisées sont particulièrement appréciées par les propriétaires de maisons individuelles en milieu urbain ou en zone rurale. Ces types de toitures sont reconnues pour leurs performances en termes d'isolation thermique, mais aussi pour leur aspect écologique et esthétique. Leur composition est différente selon le type de toit et le type de structure. C'est pourquoi il est conseillé d'anticiper sa mise en place lors de la construction de la maison. 

Il existe trois formes de toitures végétales avec, pour chacune, des avantages et des inconvénients dont il faut tenir compte avant les travaux. 

Comparez des couvreurs qualifiés près de chez vous

La toiture végétalisée  extensive

Ce type de toiture végétale a l'avantage d'être moins coûteuse que les autres et assure une bonne isolation. Bien qu'étant la plus économique, c'est aussi celle qui comporte le plus inconvénients : 

  • L'épaisseur de substrat ne peut excéder les 100 kg par mètre carré. Il est composé d'une couche mince de moins de 10 cm. 
  • De ce fait, il n'est pas possible d'y faire pousser certains végétaux. Dans ce cas précis, le choix se limite principalement à la mousse et à la végétation grasse. 
  • Ce type de toit végétal ne peut être posé sur une pente inférieure à 35° ou doit être installé sur toit plat. 

En revanche, ces toits verts sont plus faciles à entretenir, car ils sont particulièrement résistants et n'ont pas besoin d'être irrigués souvent. 

La toiture végétalisée intensive 

C'est le type de toit végétalisé le plus coûteux, mais ses performances sont supérieures aux autres. Pour une végétalisation intensive, l'épaisseur de substrat doit être d'environ 30 cm, ce qui assure une meilleure isolation thermique et la possibilité de faire pousser des végétaux plus divers. 

Ces toits végétalisés peuvent  supporter une charge maximale de 600 kg par mètre carré, mais demandent plus d'entretien. 

Demandez un devis gratuit pour des travaux de toiture

La toiture végétalisée semi-intensive

Le toit végétal semi-intensif est plus cher que le toit végétalisé extensif. Il est cependant moins cher que les toitures végétalisées intensives. Ce toit vert convient parfaitement aux toitures dont l'inclinaison est inférieure à 15°. Il peut supporter une charge de 350 kg par mètre carré, ce qui permet de faire pousser une végétation plus variée comme des petits arbres et des Sedums. L'entretien de ces toits végétaux est, par conséquent, plus contraignant et doit être plus régulier contrairement à la végétalisation extensive. 

Le système de couches qui compose les terrasses végétalisées

Ce type de toitures se compose de 8 couches :

  1. Un support de toiture ;
  2. Un pare-vapeur ;
  3. Un isolant thermique qui protège du froid et empêche l'infiltration des eaux pluviales ;
  4. Un revêtement étanche anti-racinaire ;
  5. Une couche de drainage ;
  6. Une couche filtrante qui retient le substrat ;
  7. Un substrat composé de compost, d'écorces, de pierres et de terre ; 
  8. Une couche de végétaux. 

Ces couches sont principalement composées de matériaux non polluants, ce qui est profitable au développement durable. Adaptable, le toit vert peut être installé sur presque tous les supports. 

Comparez des couvreurs qualifiés près de chez vous

Toits verts : que faut-il savoir avant de mettre en place sa toiture ? 

Les étapes pour réaliser un toit d'herbage diffèrent selon l'inclinaison de la pente du toit. Il convient donc d'étudier certains points avant de se lancer dans la réalisation du projet. 

Spécificités des complexes par type de toits végétalisés
Pente de 3 % maximum ou toit platPente de 20 % maximumPente de 30 % maximum
Type de complexe végétalIntensiveSemi-intensiveExtensive
Poids maximal du complexe végétal600 kg/m²Entre 150 et 350 kg/m²Entre 60 et 100 kg/m²
Type de végétauxTout type de plantation, petits arbustes, potagerPetits arbustes, plantes grimpantes et fleursSedum, couvre-sol et plantes rampantes
Fréquence d’entretienÉlevée : fréquence identique à un jardin traditionnelFaible : 1 fois par an Faible : 1 à 2 fois par an
IrrigationTrès fréquente. Plusieurs fois par semaine comme un jardin classiqueFréquence variable en fonction des précipitations pluvieuses de la région Inutile car absorbe mieux les eaux pluviales
Épaisseur moyen du substratInférieure à 30 cmEntre 15 et 30 cmEntre 6 et 15 cm
Coût moyen200 €/m²Entre 100 et 200 €/m²Entre 40 et 100 €/m²
Réglementation et permisDérogation de principe cf à la Loi Grenelle 2 du 2 juillet 2010Dérogation de principe cf à la Loi Grenelle 2 du 2 juillet 2010Dérogation de principe cf à la Loi Grenelle 2 du 2 juillet 2010


Illustration
Comparez des couvreurs qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon couvreur pour votre projet.
Comparez