Caractéristiques d'une toiture en chaume

Lecture 3 min.
Illustration toiture

Vous appréciez le style campagnard ? Un toit en chaume est sûrement ce qui vous conviendra le mieux parmi les types de revêtements de toiture. Voyons les principales caractéristiques du toit de chaume, ses avantages et inconvénients, son coût et ce qu’il faut connaître avant d’entreprendre des travaux.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour une toiture en chaume
Trouvez le bon couvreur pour votre projet.
Comparez

Présentation de la toiture en chaume

Comparez des couvreurs qualifiés près de chez vous

Caractéristiques du toit en chaume

Le chaume, en réalité la tige creuse de graminée séchées, est le plus souvent en paille de blé, en paille de seigle, en paille de sarrasin, en roseau, en jonc, en bruyère ou en genêts. À noter qu’on trouve le plus souvent la paille de blé et de seigle. 

Si le toit de chaume a été privilégié jusqu'au XVIIIe siècle, il a disparu petit à petit pour revenir en force pour des raisons notamment écologiques et d’isolation. On le trouve notamment sur les maisons de Bretagne et en Normandie.

Les avantages et inconvénients

Un toit de chaume est un mode de couverture qui présente de nombreux avantages. En effet, c’est un excellent isolant (un toit de chaume d’une épaisseur de 30 cm serait d’ailleurs l’équivalent d’une laine de verre de 10 cm) qui ne nécessite pas de renforcer la charpente. Ainsi, vous ferez des économies d’énergie à vie

Par ailleurs, une ventilation n’est pas nécessaire, le chaume s’aérant tout seul. Il garde la fraîcheur en été et la chaleur en hiver. 

Adaptable à toutes les formes de toitures, c’est aussi un bon isolant acoustique, qui vous évitera d’entendre la pluie tomber. Biodégradable, il a des avantages écologiques qui plairont aux personnes soucieuses de l’environnement. Il plaît également beaucoup pour des raisons esthétiques.
Enfin, légère et résistante, une telle toiture peut durer entre 35 et 40 ans et même jusqu’à 50 ans si elle est bien entretenue.

Un toit de chaume nécessite une pente de 35-40° afin que les eaux de pluie soient bien évacuées. 

S’il permet de faire des économies d’énergie sur le long terme, l’investissement de départ est plus important car c’est un des matériaux les plus chers. 

Demandez un devis gratuit pour vos travaux de toiture

Les types de toits de chaume

On recense deux types de toits de chaume : la construction de type ouvert ou fermé.

La construction ouverte

Sur la première, on pose un toit de chaume lié de manière traditionnelle, avec des lattes montées horizontalement sur des chevrons à la verticale, avec des fils d’acier galvanisé et des fils à lier inoxydables. La toiture est bien ventilée et l’eau s’écoule plus facilement.

Comparez des couvreurs qualifiés près de chez vous

La construction fermée

Pour la construction fermée, ou toiture à vis, on pose des panneaux sur des chevrons et on fixe le chaume directement. Cette méthode offre un meilleur confort, moins de courants d’air, ainsi que frais de chauffage moins élevés et une sécurité renforcée face aux incendies. Cependant, elle est plus chère que la première. 

Combien coûte un toit de chaume ?

Le prix de ce type de couverture est variable selon la surface des toitures, l’épaisseur de chaume, les régions et l’entreprise qui réalise la pose. Néanmoins, on peut donner une moyenne de 120 à 150€ du m²

Notez que si vous souhaitez poser une toiture en chaume, vous ne bénéficierez pas de certification, ni de crédit d’impôt ou de prêt à taux zéro.

Demandez un devis gratuit pour vos travaux de toiture

Le toit de chaume en pratique

Les principales contraintes

Comme nous l’avons déjà signalé, une pente minimale de 35° (correspondant à 70%) est nécessaire pour un toit de chaume. De cette manière l’eau et la neige s’écoulent de façon optimale. 

Des techniques de pose doivent être respectées pour une bonne installation. Aussi, il convient de faire appel à un professionnel. Le faîtage, partie haute de la jonction entre les deux pentes de la toiture, peut être végétal (on mélange de la terre à du roseau avec de l’iris pour absorber l’eau et des joubarbes pour fixer la terre) ou en terre cuite (avec des tuileaux rouges ou vieillis). 

Comparez des couvreurs qualifiés près de chez vous

L’isolation du toit

Le chaume est un matériau renouvelable et un très bon isolant. Il peut emmagasiner et restituer la chaleur pendant 12 heures (contre 6 heures pour une couche de 20 cm de laine de verre). Cependant il faut l’installer sur une épaisseur de 30 cm minimum pour une meilleure étanchéité.

L’entretien du chaume

Pour maximiser la durée de vie d’un toit de chaume, un entretien régulier est nécessaire. En effet, après 5 ans, il convient de l’entretenir tous les 3 ans pour enlever les mousses, lichens et algues éventuelles. On peut faire un remariage pour remplacer des mottes. Comme la pose, il est à confier à un professionnel. Les travaux sont le plus souvent réalisés avec une brosse ou un taille-haie thermique puis avec un jet d’eau à haute pression.

Illustration
Comparez des couvreurs qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon couvreur pour votre projet.
Comparez