Bien choisir sa gouttière : guide des modèles et prix

Lecture 5 min.
Illustration toiture
Pour approfondir

La  fonction première d'une gouttière est de recueillir les eaux pluviales ruisselant d'une toiture. Mais au-delà de son efficacité, elle se doit d'orner le toit de son habitat de manière élégante. Il revient donc de choisir le matériau, la forme et la taille les plus adaptés à l'usage souhaité. 

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour des gouttières
Trouvez le bon zingueur pour votre projet.
Comparez

À quoi sert une gouttière ? 

En collectant les eaux de pluie d'une toiture, les gouttières évitent leur ruissellement sur les murs de la façade, et leur dégradation par infiltration. La fonction secondaire est de permettre l'évacuation de ces eaux vers un point de collecte, ou de récupération.  Les descentes sont alors connectées soit à un regard, soit dotées d'un clapet récupérateur.

Comparez des zingueurs qualifiés près de chez vous

Comment déterminer la forme de sa gouttière?

La gouttière succède au chéneau, un ouvrage directement maçonné à la toiture qui permettait d'évacuer les eaux de pluie. Vous rencontrerez deux profils  :  la gouttière rampante ou pendante. La première est posée à l'aplomb du toit, sur les chevrons. La seconde, plus courante, est suspendue sous la couverture grâce à un système de crochet fixé sur la planche de rive. 

La forme rampante

Le profil rampant prolonge la couverture au niveau de la corniche et des chevrons. Les pluies sont dirigées en bas de la toiture, canalisées grâce au relevé de gouttière (angle de 70°C minimum), puis dirigées vers la descente. Discrète et d'un entretien relativement simple, elle est indiquée pour les toitures à pente forte. 

 Les deux types les plus rencontrés sont :

  1. La gouttière havraise dite aussi rouennaise ou ardennaise
  2. la gouttière nantaise.
  3.  

    Elles se différencient par leur forme : la Havraise présente un profil plus arrondi que la Nantaise. Elle est aussi plus apte à recueillir de forts débordements pluviaux. Côté matériaux, vous trouverez principalement des gouttières en aluminium,  zinc ou acier galvanisé. 

Demandez un devis gratuit pour des gouttières

La forme pendante

Cette canalisation collecte les descentes pluviales à l’égout du toit. Elle se fixe à la couverture grâce à des crochets sur une planche de rive ou des hampes.

 La gouttière pendante a l'avantage d'un entretien facile : elle pourra rapidement être remplacée ou réparée en cas de fuite. Le système de fixation s'adapte aisément à tous les styles de couvertures (ardoises, tuiles...) et à toutes les pentes.

Selon le style de votre toiture, vous choisirez une forme demi-ronde (la plus répandue) ou carrée. Vous aurez en outre l'embarras du choix concernant les matériaux, depuis le PVC jusqu'au zinc.

Quel est le matériau idéal pour une gouttière ? 

Selon les zones d’habitation, le matériau des gouttières peut être imposé par le PLU (Plan Local d’Urbanisme) : il peut être en zinc, aluminium, PVC ou plus rarement en cuivre. Renseignez-vous avant d'entamer vos travaux.

Comparez des zingueurs qualifiés près de chez vous

Le zinc

Très répandu, le zinc est traditionnellement utilisé pour les canalisations (chéneau, formes rampantes ou pendantes). Il bénéficie en effet d'une grande robustesse ; la durée de vie d'une gouttière en zinc est ainsi estimée à plus de 30 ans.  Il résiste efficacement à la corrosion et aux éléments en se grisant de manière très esthétique.

Si jusqu'à présent, des notions de soudure étaient nécessaires pour sa pose, ce n'est plus le cas maintenant  grâce à des  joints d'étanchéité. 

L' acier galvanisé

Plus léger que le zinc, le galva (ou acier galvanisé) possède les mêmes caractéristiques de résistance et de longévité. Il sera idéal dans les régions à forte variation de température, comme en montagne. 

Demandez un devis gratuit pour des gouttières

L'aluminium

Tout aussi léger que le précédent, l'aluminium des gouttières est proposé laqué dans différents coloris. Une façon originale de décorer le haut de vos murs, tout en assurant l'évacuation de la pluie. 

Le PVC

Bon marché, le PVC est également  peu sensible aux intempéries et simple à installer. Il a aussi l'avantage d'être proposé en différentes couleurs et formes ( avec une section carrée en plus de la traditionnelle, arrondie). Sa durée de vie en revanche est moitié moins élevée que celle du zinc. 

Comparez des zingueurs qualifiés près de chez vous

Le cuivre

Très élégant, le cuivre se patine joliment au fil des ans. C'est une matière noble, dont le coût peut cependant s'avérer prohibitif pour certains budgets. Sa longévité en revanche est inégalable, une cinquantaine d'années a minima. 

Sachez également que d'autres matières peuvent aussi être proposées, comme le bois ou le composite. 

Comment bien choisir sa gouttière ? 

Bien sûr, vous n'aurez parfois pas la décision finale dans le choix de votre gouttière : la mairie de votre ville ou le règlement de votre lotissement vous édictera peut-être le profil ou la matière.

 Le cuivre est ainsi préconisé pour certains bâtiments historiques. 

Plus encore, la localisation même de votre habitation impose des contraintes en liaison avec le climat et la météo.

En cas de forte pluviométrie ou de grande surface de couverture, prévoyez  ainsi une grande section de gouttière

Également, le prix va guider vos choix, mais prenez aussi votre décision en fonction de vos goûts. En effet, entre une gouttière colorée en aluminium laqué  et une en PVC plus passe-partout, peut-être souhaiterez-vous faire une folie... finalement assez raisonnable, comme le montre notre tableau de prix ci-dessous. 

Demandez un devis gratuit pour des gouttières

Les prix d'une gouttière selon le profil et la matière

Prix pour une gouttière de 2 m selon le profil et la matière (hors fixation et pose)
Type de gouttièrePrix moyen observé
Gouttière en PVC
5 à 12 € selon la couleur
Gouttière en aluminium17 €
Gouttière en zinc17 €
Gouttière en acier galvanisé15 €
Gouttière en cuivre55 €


Vous noterez l'écart d’un à dix entre une gouttière PVC et une gouttière en cuivre. A contrario, les prix des gouttières en aluminium, zinc et acier galvanisé se valent peu ou prou.

Vous ajusterez donc votre choix en fonction d'autres critères (pluviométrie, esthétique, facilité de pose). 

Comment poser une gouttière ?

La pose d'une gouttière dépendra de son matériau : en PVC, vous procéderez à un montage par emboîtement, par collage ou par joints d'étanchéité. La fixation se fera via des crochets sur la corniche. Quant aux autres matériaux, le zinc peut exiger des notions de soudure. 

Comparez des zingueurs qualifiés près de chez vous

Comment calculer le diamètre de gouttière ?

Vous devrez évidemment mesurer la longueur de votre toit avant de choisir votre gouttière.

La gouttière est  généralement proposée en 2 ou 4 mètres, mais il existe aussi du sur-mesure. 

La section de la gouttière et le diamètre du tuyau d’évacuation (la descente)seront déterminés en fonction de la surface de votre toit et la pluviométrie de votre région.

Il est important qu’elle ne déborde pas en cas de grosse pluie (orage par exemple).

Pour une maison individuelle présentant une toiture de 65 m², il est ainsi recommandé un diamètre (ou développement) de 80 mm, correspondant à la référence 25 lors de vos achats.

N’hésitez pas à recourir à un professionnel qui ajustera ces données à votre profil.

Quelle pente prévoir pour la gouttière ?

Afin d'acheminer l'eau vers la naissance de votre gouttière, vous devrez vous assurer d'une pente suffisante. 

Le DTU 40.5 sur les travaux d'évacuation des eaux pluviales impose 5 mm par mètre, ce qui correspond pour une taille moyenne de 4 mètres à un écart de 2 cm au final. 

Pour approfondir

Une pose de gouttière efficace

Après avoir étudié votre toiture et pris en compte les exigences de votre zone géographique, l'installation d'une gouttière nécessite d'observer une grande précision et de respecter toutes  les étapes de pose. Cela reste néanmoins à la portée d'un bricoleur averti à condition de respecter toutes les règles de sécurité.

Comment nettoyer sa gouttière ?

Une maison en parfaite santé passe par un entretien régulier de sa gouttière. S'il est essentiel d'entretenir en amont son système d'évacuation des eaux, des travaux simples sont réclamés tous les ans. Seul ou avec l'aide d'un professionnel, le nettoyage des gouttières implique le respect de certaines normes. Nous vous offrons nos meilleurs conseils pour effectuer cette étape dans les règles. 

Comment distinguer un chéneau d'une gouttière ?

Posé dans un coffrage ou sur un entablement , le chéneau est invisible du sol et s'installe dès le gros œuvre. À l'heure actuelle, il est souvent complémentaire d'une gouttière notamment en cas d'extension d'un toit ou de réhabilitation d'anciennes et vastes demeures.

Comment estimer la taille de sa gouttière ?

L'installation d'une gouttière ne se fait pas au hasard. Pour bien installer une gouttière sur sa maison, il est important de prendre les mesures de sa toiture en amont. Destinée à évacuer efficacement les eaux de pluie, la gouttière évite les infiltrations et peut même contribuer au design de la maison. Au moment de l'achat, plusieurs éléments doivent être mesurés en vue d'une sélection de gouttières adaptée à votre toiture. Un calcul de développé vous aide pour trouver la dimension d'une gouttière

Illustration
Comparez des zingueurs qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon zingueur pour votre projet.
Comparez