Les 5 meilleurs isolants de toiture

Lecture 4 min.
Illustration toiture

Solution de bon sens à qui veut se sentir bien chez soi, l'isolation doit faire l'objet d'un soin tout particulier. Commencer par bien isoler sa toiture et ses combles est idéal, car ils sont responsables d'un tiers des déperditions de chaleur. Mais quel est l'isolant le plus efficace pour son toit  ? 

Illustration
Combien coûterait mes travaux de toiture?Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville.
Estimez

Quel est le matériau le plus isolant pour des combles ? 

L'isolation des combles permet de substantielles économies d'énergie et de chauffage, à condition de bien choisir l'isolant. Qu'il s'agisse de combles aménagés ou de combles perdus, le choix du matériau isolant dépendra de : 

  • son coefficient de résistance thermique (R)
  •  son épaisseur
  • son impact écologique
  • sa résistance et sa durabilité

Le coefficient R pour l'isolation thermique

Le coefficient de résistance thermique détermine l'efficacité de l'isolant.  Il se calcule ainsi  R= épaisseur / coefficient lambda (sa conductivité thermique, qui traduit sa capacité de transmission de chaleur) et s'exprime en m².K / W. 

Plus concrètement, plus R sera élevé, plus le matériau sera dit isolant. 

Un matériau isolant plus vert ou plus efficace ? 

Selon la matière choisie, votre isolant aura une empreinte écologique plus ou moins marquée. Faites en sorte qu'il soit performant et qu'il ne rejette que peu de COV (composés organiques volatils) dans votre air intérieur. Pensez également à son inflammabilité, à sa résistance à l'humidité, mais aussi à sa durabilité

Les 5 meilleurs isolants 

Actuellement, cinq matériaux isolants sont recommandés pour les combles : 

  1. les laines minérales : laine de verre (R= 2,5 à 3 pour 10 cm) ou  laine de roche (R= 2,3 à 2,9 pour 10 cm)
  2. la laine végétale ; laine de chanvre (R= 2,4 pour 10 cm)
  3. la laine animale : laine de mouton (R= 2,5 pour 10 cm)
  4. le polystyrène extrudé  (R= 2,8 pour 10 cm)
  5. la mousse polyuréthane (R= 4,2 pour 10 cm)
Illustration
Comparez des couvreurs près de chez moiTrouvez en 3 clics un couvreur qualifié !
Comparez

Quel type d'isolation choisir ?

L'isolation thermique des mansardes

L'idéal sera de s'orienter vers une isolation de toiture, car le volume sera chauffé. Pour cela, des couches croisées d'isolants (laine minérale ou autre) en rouleaux seront posées.  Il faudra avant tout veiller à éviter les ponts thermiques, qui se manifestent lorsque l'isolation n'est plus continue aux points de jonction. 

N'oubliez pas la membrane pare vapeur, idéale pour éviter les facteurs de condensation. 

Vous obtiendrez ainsi des combles aménagés à l'abri des déperditions de chaleur.

L'isolation thermique des planchers

Cette solution s'impose pour les combles perdus. L'isolant sera alors déroulé au sol, soit directement sur le plancher, soit le long des solives en l'absence de plancher. Une autre solution consiste à déposer des flocons d'isolant posé par insufflation ou par épandage. Dans tous les cas, il faudra prévoir une membrane pare-vapeur côté chaud pour contrer les ponts thermiques. 

Illustration
Besoin de réaliser des travaux de toiture ?Comparez les devis des meilleurs couvreurs de votre région.
Comparez

Comparatif des matériaux d'isolation (naturels, minéraux, synthétiques)

Les laines minérales

Nous retiendrons dans cette catégorie deux matériaux isolants très populaires : 

  1. la laine de verre :  d'aspect laineux, est fabriquée à partir de sable (silice)
  2. La laine  de roche : elle est issue d'une roche volcanique de faible densité, le basalte

La laine minérale se présente en rouleau, panneau semi-rigide ou flocons. Très économique, elle a l'avantage de résister au feu, mais pas à l'humidité qui réduit ses performances thermiques. 

La poussière dégagée par ces isolants nécessite le port d'un masque lors de vos travaux d'isolation. 

Les matériaux biosourcés ou naturels

Seront distinguées les laines provenant des animaux (laine de mouton) et des végétaux (laine de chanvre). Elles compensent leurs plus faibles performances thermiques par une excellente isolation acoustique. Elles sont proposées en rouleaux pour l'isolation de toiture ou en vrac pour le plancher. 

Leur valeur verte est souvent mise en avant, car elles sont issues de matières premières renouvelables. 

Les matériaux synthétiques

Composés de polystyrène extrudé ou expansé ou de polyuréthane, ces isolants sont proposés en vrac ou en panneaux semi-rigides pour l'isolation des combles. Leurs bonnes performances thermiques ne doivent cependant pas faire oublier leur inflammabilité et l'obligation de recourir à un professionnel pour la pose par insufflation.  

Quelle épaisseur d'isolant prévoir pour ses combles ?

Les normes actuelles se basent sur le coefficient de résistance thermique R pour mesurer l'efficacité des isolants contre les déperditions de chaleur. 

En rénovation, pour prétendre à un crédit d'impôt et aux économies d'énergie, les travaux d'isolation  doivent aboutir à R=6 m².k/W pour les plafonds de combles. En construction neuve, l'isolation toiture doit atteindre un coefficient de 8. 

Ainsi, pour calculer l'épaisseur idéale pour atteindre R=8, une simple multiplication par le coefficient lambda (la conductibilité thermique) suffira. Pour une laine de roche dont le coefficient lambda est 0,04, prévoyez une épaisseur de 8 x 0,04 = 0,32 m soit 32 cm d'isolant. 

Les normes et certificats à connaître

Avant toute chose, optez pour un marquage CE pour tous vos matériaux d'isolation, qui doit être confirmé par une certification ACERMI. Attachez-vous ensuite à la note d'émissions dans l'air intérieur, et bien sûr à la performance thermique. 

Si vous souhaitez plutôt recourir à un professionnel, assurez-vous de son affiliation RGE : c'est la condition sine qua non pour prétendre à un crédit d’impôt ou une prime, prêt à taux zéro ou TVA réduite.

Illustration
Estimez le prix pour réaliser vos travaux de toiture !Les tarifs peuvent varier selon votre projet et votre ville.
Estimez