Le rôle de la tuile chatière dans la ventilation de toit

Lecture 3 min.
Illustration toiture

Une bonne ventilation de toiture est essentielle pour contrer les dégâts de l'humidité sur la charpente et l'isolant et assurer leur longévité.  Les tuiles chatières, grâce à leur forme particulière et à une pose sur le toit judicieuse en quinconce, contribuent à une aération naturelle suffisante.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour vos travaux de toiture
Trouvez le bon couvreur pour votre projet.
Comparez

Le principe d'une tuile chatière

Dans une couverture en tuiles, la chatière joue un rôle bien spécifique. Grâce à sa forme incurvée, carrée ou triangulaire, elle laisse circuler l'air entre l'écran de sous-toiture (ou l'isolation) et les liteaux, ce qui  permet une aération naturelle des combles. Les problèmes d'humidité, comme la condensation ou les moisissures, sont ainsi réduits au maximum.

Cet aérateur caractéristique dispose d'une grille de protection pour empêcher le passage des oiseaux ou d'une plaque d'étanchéité selon les modèles.

Il existe aussi des chatières de VMC, aussi appelées tuiles à douille, pour connecter les conduits à une sortie extérieure.

Comparez des couvreurs qualifiés près de chez vous

Les différents modèles et leur prix moyen

Ces ouvertures se déclinent dans une vaste gamme de matériaux (terre cuite, zinc, béton), de styles et de dimensions pour une insertion parfaite dans l'architecture de la maison. Trois principaux modèles sont proposés : des semi-rondes, des carrées et des triangulaires.

Quel tarif ?

Du fait de sa spécificité, ce type d'éléments coûte plus cher qu'une tuile classique ou de faîtage. Le prix varie aussi selon le matériau et la couleur.

Le prix des tuiles selon leur matériau
Type de tuilesPrix
En bétonEntre 10 et 20 € l'unité
En terre cuiteEntre 12 et 50 € l'unité
En zincEntre 30 et 60 € l'unité
En métal+ - 100 € l'unité


La tuile à douille pour VMC se vend quant à elle entre 20 et 50 € l'unité.

Demandez un devis gratuit pour vos travaux de toiture

Quelle quantité de tuiles prévoir ?

Outre les aspects esthétiques, le choix de cette ouverture dépend des matériaux utilisés, leur nombre de la surface globale à couvrir. Les DTU (Documents Techniques Unifiés) définissent les aspects techniques et les règles à suivre.

L'ensemble des systèmes de ventilation doit être au moins égal 1/3000ème de la surface horizontale. Pour faire plus simple, il est d'usage de poser cet élément tous les 20 m² pour les toitures en tuiles et une tous les 10 m² pour celles en ardoise.

La pose de ces tuiles particulières

Les travaux d'installation requièrent une technicité certaine et des connaissances particulières. Des professionnels peuvent vous guider et vous apporter une solution adaptée à votre couverture.  Généralement, lors d'une construction neuve, le devis recense tous les types de tuiles à poser, y compris celles qui servent d'aérateurs, et la main d'oeuvre.

Dans le cas d'une rénovation totale ou partielle, voici quelques conseils :

  • La pose de ce type d'ouverture s'effectue en quinconce, en haut et en bas des rampants pour créer un flux d'air suffisant ;
  • Les chatières s'installent une fois que le reste des tuiles ou ardoises est mis en place ;
  • Il est important d'ajuster l'ensemble des éléments autour lors de l'installation pour garantir une parfaite étanchéité.
Comparez des couvreurs qualifiés près de chez vous

La ventilation de toit : un élément important

Pour éviter l'excès d'humidité et ses conséquences dommageables (mérule, pourrissement, condensation...) sur l'isolation et la charpente, il est nécessaire de faire circuler l'air sous les tuiles. Différents travaux peuvent être mis en oeuvre pour améliorer l'aération selon le type de toit. L'installation de closoir et d'ouvertures est recommandée sur les toitures en pente.  Pour les toits plats, il est possible d'intégrer des aérateurs spécifiques.

Les DTU 40.1 et 40.2 précisent toutes les règles et les principes pour que les combles soient suffisamment aérés. À savoir : un vide d'air doit être réservé entre les liteaux et l'écran de sous-toiture (ou l'isolant, s'il n'y a pas de film de protection).

Pour préserver une circulation d'air optimale, le faîtage et les bas de pente (gouttières) sont aussi équipés de systèmes spécifiques. Le closoir en fait partie, il s'installe directement sur l'arrête. Avec la pose en quinconce des autres aérations, la surface totale est traitée.

Illustration
Comparez des couvreurs qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon couvreur pour votre projet.
Comparez