L’isolation est une partie très importante pour une toiture et coûteuse évidement. Avant toute chose, il faut que vous vérifiiez l’état de votre toit. Dans le cas où il y ait quelques dégradations, prévoyez une réfection de celle-ci.

En effet, cela vous permettra d’installer des isolants comme vous le souhaitez et moins chers. Mais aussi, vous pouvez installer une bonne voire une meilleure ventilation afin de limiter, d’éliminer même, la condensation, et aussi remettre une couche d’étanchéité sous la couverture.

C’est un travail de grande importance qui demande l’aide de professionnels en général, surtout si vous ne vous n’y connaissez pas et si vous n’avez pas une sécurité assurée.

Isolation classique

Vous pouvez avoir recours à une isolation classique, c’est-à-dire un isolant peu  respirant qui forme une barrière, un bloquant contre l’eau, très étanche et qui dispose d’un pare-vapeur placée sur la paroi, du côté chaud. L’évacuation de la vapeur se fait par la ventilation. Si vous avez des combles isolés, l’étanchéité n’est pas le point fort dans ce cas, et malheureusement l’humidité fera des dégâts.

Isolation écologique

Vous utiliserez des matériaux uniquement respirant et où les parois peuvent aspirer toute la vapeur d’eau. Il faut que ces isolants soient conformes à la perméabilité – pare-pluie, parement interne y compris.

L’isolant accumule la chaleur avant de la renvoyer dans la pièce, le comble aménageable. Cette particularité est intéressante car il est seul à fonctionner comme ceci. Les synthétiques comme le polyester et le polystyrène ou les laines minérales ne sont pas comme ça. Le meilleur résultat est constaté avec du liège, la ouate, les fibres de bois ou encore les copeaux de bois. Même des toits complétement végétalisés.

Installer un isolant

Assurez-vous de la longue durabilité de ce dernier, de son maintien, de son entretien… Vous posez les panneaux d’isolant, en faisant attention à bien les découper au préalable, sous le toit ainsi qu’un pare vapeur sur cet isolant (attention, si c’est un isolant synthétique, c’est inutile). Pensez également à l’écran sous toiture qui protègera encore mieux vos combles. Ensuite, il faudra mettre une plaque par-dessus : bois, plâtre, crépis… A vos envies !

A savoir : une isolation d’un toit terrasse se fait par l’extérieur, non de l’intérieur.